Infos Terre d’errance – 03/11/11

Bonjour à tous,

Voici quelques nouvelles du camp de Norrent-Fontes:

Après la manifestation de janvier dernier et l’appel des maires hospitaliers (signé par plus de 200 élus) qui répondaient à la mise en demeure par le préfet au maire de Norrent-Fontes pour qu’il fasse détruire le camp d’infortune situé sur sa commune, l’attitude du préfet du Pas de Calais s’est faite moins agressive.

Moins agressive mais tout aussi froidement déterminée. Puisque l’intimidation n’a pas fonctionné, c’est la voie administrative qui a été choisie pour tenter de briser quelques palettes: dernières protections de la dignité des personnes qui s’y abritent.

Une délégation de l’ARS (Agence Régionale de la Santé) est venue inspecter le camp à la fin du printemps.

Ses conclusions ne nous ont pas surpris et confirment nos constatations: le camp est déclaré insalubre à titre irrémédiable.

Dans son dernier courrier, le préfet demande au maire de Norrent-Fontes de procéder à l’évacuation des lieux avant le 31 octobre 2011 et à son démantèlement avant le 14 novembre prochain. Ce même courrier précise que l’Etat est prêt  » à accompagner [le maire] dans le processus de mise à l’abri des personnes présentes dans ces habitations de fortune ».

Sachant que de nombreuses personnes dont des demandeurs d’asile sont actuellement à la rue, nous sommes curieux de cette possibilité de « mise à l’abri ».

Nous rappelons que Terre d’Errance, comme d’autres associations, héberge des demandeurs d’asile chez l’habitant depuis plusieurs mois, faute de place en CADA (Centre d’Accueil pour Demandeur d’Asile)…et pour certains d’entre eux, à la demande du HCR (Haut Commissariat aux Réfugiés) !

D’autre part, notre curiosité se teinte d’inquiétude car c’est en demandant l’aide de l’Etat pour mettre ces personnes à l’abri du froid  que le maire de Norrent-Fontes s’est attiré les foudres du préfet l’hiver dernier…

Nous vous demandons donc votre vigilance durant ces prochaines semaines.

Nous ne cessons de réclamer une intervention de l’État qui aille dans le sens du respect des droits et de la dignité des femmes et des hommes. Il serait inutile et déplorable de détruire cet abri sans tenir compte des gens qui y sont.

Nous espérons que le préfet du Pas de Calais répondra à l’invitation qui lui est faite de se réunir, le 8 décembre prochain, avec les maires d’Anges, de Norrent Fontes et de Grande Synthe ainsi qu’avec le président du Conseil Général.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s