Cinq cents manifestants défilent à Hénin-Beaumont

La Voix du Nord dimanche 05.09.2010

Cinq cents manifestants défilent à Hénin-Beaumont pour dénoncer « la politique du pilori » du gouvernement

« Une manifestation exceptionnelle ! » En réunissant cinq cents participants de tout le département pour dénoncer …

« la politique du pilori » du président de la République et du gouvernement, les organisateurs de la mobilisation ont semble-t-il atteint l’objectif fixé, hier après-midi à Hénin-Beaumont.

Derrière une banderole unitaire « Liberté, égalité, fraternité en danger, non au national-sarkozysme », une forêt de drapeaux de partis, de syndicats ou d’associations (Ligue des droits de l’homme, PS, PC, CGT, MRAP, NPA, Verts, FSU, etc.). Un attelage disparate venus des quatre coins du département où l’on trouvait aussi bien des élus ceints de leurs écharpes tricolores, des militants aguerris, de simples citoyens venus en famille ou encore des représentants religieux comme l’abbé Loxhay de la paroisse Sainte-Claire-en-Héninois ou le responsable de la mosquée Moussa Boutaleb, venu avec plusieurs fidèles donner « un message de tolérance et de paix. Il y a une injustice vis à vis des Roms. On touche aux libertés de tout un chacun ».
Contre lastigmatisation

« Fraternité, solidarité avec les exilés », « Sarko, t’es foutu, Marianne est dans la rue », « Nous sommes tous des enfants d’immigrés » : les slogans ont claqué tout au long du parcours, de l’hôtel de ville à la place de la République avant derevenir au point de départ.

« Je manifeste contre la stigmatisation d’une partie de la population. Je ne peux pas accepter ça sans réagir. Si au moment d’exterminer les juifs il y avait eu une réaction, ça ne serait peut-être pas passé comme ça », lâche Serge, militant arrageois de Génération écologie. « On est sur la route de Pétain ! », assène René, du Parti de Gauche béthunois.

Manuel, communiste carvinois : « La politique de Sarkozy commence à bien faire, ça fait dix ans qu’il s’occupe de la sécurité. À chaque fois, ce sont les mêmes ficelles pour détourner l’attention des vrais problèmes : les retraites, les scandales qui entachent le gouvernement et la majorité. »
Les droits de l’homme renversés ?

Une condamnation unanime synthétisée par Alain Pruvot, responsable local de la Ligue des Droits de l’homme, sur les marches de l’hôtel de ville : « Nicolas Sarkozy a franchi la ligne jaune, non seulement par les propos inadmissibles qu’il a tenus mais sur des mesures tellement outrancières qu’elles ont été jugées absurdes. L’Union européenne et l’ONU s’en sont inquiété… La rupture s’avère être un renversement des droits de l’homme et un alignement sur les thèses racistes et xénophobes de l’extrême droite. » Des paroles graves contrebalancées par une fin plus légère, au son du Chiffon Rouge. • C. L. C.

Source

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s