Alli, a fui l’Afghanistan à 12 ans et demi…

La Voix du Nord – jeudi 06.05.2010

Alli, aujourd’hui étudiant armentiérois, a fui l’Afghanistan à 12 ans et demi…

Alli Mohammedi, 23 ans, naturalisé français en 2003, habite Armentières où il poursuit des études de comptabilité en BTS à Paul-Hazard. Sa jeune vie n’a pas été un long fleuve tranquille. Il a fui l’Afghanistan à 12 ans et demi avec son petit frère. Vendredi soir, la salle de Justice de paix, comble de militants des droits de l’homme, écoutait son témoignage.

PAR CATHERINE QUÉTELARD

//

armentieres@lavoixdunord.fr PHOTO « LA VOIX »

Alli résume son parcours, non sans humour. Mais les blessures ne sont pas si anciennes. Quand on quitte à 12 ans et demi son pays natal, sa famille, c’est rarement de son plein gré. D’éthnie hazara, chiite, son père a été tué par les talibans, sunnites, souvent d’ethnie pachtoun. En 1999, laissant sa mère et ses soeurs dont une est mariée au Pakistan, Alli traverse Pakistan et Iran, où les Afghans sont « mal acceptés », confie-t-il. Il doit y laisser son petit frère de 9 ans qu’il retrouvera par la suite rentré au pays. En Turquie, il passe un an et demi à travailler pour payer les passeurs qui l’amènent à Istanbul. Un petit kayak le fait passer en Grèce d’où il est renvoyé mais il y repasse puis débarque en Italie. Il arrive en France en juillet 2002. « Je ne parlais pas du tout français », avoue-t-il. Caché dans le TGV, il arrive à Lille. « Mon but était d’aller à Calais », sourit-il. Mais son chemin s’arrête ici pour quelques années.

Le persan et le français

Comment lui apparaît Lille à son arrivée ? « Plutôt maghrébin : la langue française ressemble à celles du Maghreb, il y a des r », remarque-t-il. Quand il disait qu’il était Afghan, la police ne le croyait pas elle pensait qu’il était Chinois, Vietnamien, Japonais. C’est vrai que les yeux en amande d’Hazara lui donnent un air asiatique. Au foyer de l’enfance, à Lille (rue d’Esquermes), puis à Armentières (La Feuilleraie), il a appris le français.

Son séjour à Armentières est une vraie chance car Bruno Mistiaen, responsable dans la région d’AFRANE, association née en 1980 des liens d’amitié franco-afghans et indépendante de tout courant politique et confessionnel, est Chapellois. Géologue, il a mené plusieurs missions en Afghanistan jusqu’en 1978, à la veille de l’entrée des Soviétiques (en 1979). Avec AFRANE, il oeuvre dans des actions éducatives sur place et ici, avec les jeunes réfugiés. « Je parle un peu persan », confie ce géant barbu au grand coeur en qui les jeunes Afghans réfugiés ont confiance. Beaucoup de visages habitent l’écran qui déploie des photos prises là-bas ou à Calais. « La part de réfugiés afghans en France est infime », souligne-t-il, rejoint dans cette analyse par Alain Delame, responsable dans la région de la commission migrants-réfugiés d’Amnesty International : sur les 2,8 à 3 millions de réfugiés afghans, 96 % sont au Pakistan ou en Iran. La France ne prendrait donc pas une si grande part de la misère du monde… Et à Calais, on compterait environ 1 600 personnes dont beaucoup de jeunes. Certains étaient dans la salle de Justice de paix, vendredi soir, peinant à suivre les exposés des intervenants en français mais dévorant des yeux les images de leur pays.

Pour Alli, les études progressent. Après le collège Rostand en troisième où il était là surtout « pour écouter », il a fréquenté le lycée Île-de-Flandre pour un bac pro en comptabilité avant de suivre, à Paul-Hazard, les cours de BTS comptabilité. Il va tenter le diplôme de comptabilité et gestion. Il aimerait parler couramment anglais, s’intéresse aux entreprises afghanes « elles ne marchent pas à cause de la proximité de la Chine », estime-t-il. Il est retourné en Afghanistan en 2006 : « Je ne trouvais pas les choses d’avant ». Il évoque les routes barrées de mines, la déscolarisation des filles et même des garçons, les bombardements américains… •

Source

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s