Marie-Astrid Auffray s’engage auprès des migrants de Calais

La Voix du Nord – mercredi 17.03.2010

Marie-Astrid Auffray, figure du quartier, s’engage auprès des migrants de Calais

Voilà trente ans que Marie-Astrid Auffray réside aux Bois-Blancs. Un quartier …

qu’elle connaît bien et qui la connaît ! C’est à elle que l’on doit, entre autres, la création de l’école de musique en 1979 et celle du Comité d’animation des Bois-Blancs en 1981. Pas étonnant donc qu’en 2008, accompagnée par son amie de toujours, Francine Lenne, elle se lance dans l’aventure de l’association Le Grand Mi, comprendre « migrant » en verlan.

Une structure qu’elle a créée après s’être rendue, à Calais au début de l’année 2008.

« J’ai découvert, atterrée, la situation des migrants et des bénévoles qui leur portent secours, se rappelle Marie-Astrid Auffray.

J’y suis restée une journée et suis rentrée aux Bois-Blancs avec une idée en tête : créer une association à Lille pour aider ceux et celles qui, à Calais, tiennent bon mais qui sont complètement débordés par la situation. » Le Grand Mi était né. Marie-Astrid Auffray en deviendra tout naturellement la présidente quelques semaines plus tard. Francine Lenne en sera la secrétaire.
Collecte de vêtements chauds

En mars 2010, à l’heure de son assemblée générale et d’un premier vrai bilan, l’association compte désormais une soixantaine d’adhérents. Elle continue son action sur le terrain. Au coeur de son activité : la collecte, l’achat et l’acheminement de vêtements chauds, de chaussures, de couvertures et de kits d’hygiène jusqu’à Calais. Concrètement, les bénévoles portent le fruit de leurs collectes jusqu’à un vestiaire tenu par un collectif d’associations calaisiennes : le Comité de soutien d’urgence aux réfugiés dit « C’ SUR ».

« Nous touchons principalement des migrant afghans, des jeunes hommes âgés de 15 à 23 ans, explique Marie-Astrid Auffray. Après deux années de fonctionnement, le Grand Mi a élargi son champ d’action. L’association diffuse désormais un bulletin d’information sur la situation des migrants. Elle sensibilise ses membres aux problèmes humains et politiques posés sur le territoire côtier, précise la présidente. Le Grand Mi a également été rejoint par un collectif de bénévoles villeneuvois qui s’engageait sur le même terrain. Un travail en commun qui permet notamment de mieux se faire connaître dans la métropole et de multiplier les lieux de dépôt. Pour l’instant, ces derniers se situent à Lille, Villeneuve-d’-Ascq, La Chapelle d’Armentières, Sailly-les-Lannoy et Leers. • A.C-V. (CLP)

Le Grand Mi, 165, avenue de Dunkerque. Tél : 03 20 93 28 89. Les dons de vêtements peuvent se faire au 57, quai de l’Ouest (Tél : 03 20 92 78 62) et au 34 bis, rue d’Eylau (Tél : 06 16 83 86 19, le soir sauf le mercredi)

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s