Respect et dignite pour les exiles

Depuis la très médiatique fermeture de « la jungle de Calais » en septembre dernier, les forces de l’ordre s’emploient à rendre la vie impossible aux migrants et demandeurs d’asile : contrôles répétitifs, perturbation du sommeil, dégradations systématiques de leurs biens.

Le samedi 8 février, le groupe No Border de Calais a voulu inaugurer par des débats et un concert son nouveau local de Calais. Quelques dizaines d’exilés sont venues pour participer à cette inauguration. La police détruisant jour et nuit leurs abris précaires, les migrants sont revenus après le repas du soir pour s’y réfugier contre le froid et le harcèlement policier. Les autorités ont tout de suite réprimé sévèrement cette initiative par l’envoi massif de CRS et tentent ainsi d’étouffer la question. Cette situation résulte des conditions indignes dans lesquelles sont accueillis les exilés dans la région.

Ecrivons au ministre de l’immigration et au maire de Calais afin que les exilés ne soient plus soumis à des traitements inhumains et dégradants !

Lettre :

Monsieur le Ministre, Madame le Maire de Calais,

Je vous écris pour vous exprimer mon indignation devant la situation actuelle des exilés et demandeurs d’asile présents dans le Calaisis.
À ces exilés qui portent souvent les séquelles physiques et psychologiques des traumatismes subis dans leur pays d’origine ou sur la route de l’exil, la France a l’obligation d’accorder une protection, en vertu des traités dont elle est signataire. Au lieu de cette protection, ils ne trouvent ici que harcèlement policier et conditions d’accueil indignes.

C’est pourquoi je vous demande instamment de prendre des mesures efficaces afin que les migrants, quel que soit leur statut administratif, puissent bénéficier d’un hébergement, d’une aide alimentaire et d’un accès aux soins, dans le respect de la dignité humaine.

Les demandeurs d’asile en possession d’un récépissé ou d’une convocation « Dublin II » doivent pouvoir bénéficier en outre d’une structure d’hébergement adaptée et d’un accompagnement sociojuridique dans le suivi de leur dossier.

Comptant sur votre respect des droits humains, je vous prie de recevoir mes salutations citoyennes.

[ Signez la pétition ]

Une nouvelle fenêtre va s’ouvrir, cliquez sur sign the petition et remplissez le formulaire. Ci-dessous le mode d’emploi

Advertisements
par Association Terre d'Errance Posté dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s