Norrent-Fontes : Réfugiés au chaud dans une salle communale

L’Avenir de l’Artois – jeudi 17.12.2009

Réfugiés au chaud dans une salle communale

Eric Besson, ministre entre autres de l’Immigration, avait promis à la rentrée que tous les camps de migrants seraient démantelés d’ici la fin de l’année.

Alors qu’il lui reste deux semaines pour parvenir à ses fins, les camps n’ont jamais été aussi nombreux dans la région (Calais, mais aussi Steenvoorde, Boulogne, Téteghem, Grande-Synthe, Tatinghem, Bailleul, Angres, Dunkerque…) et, dans un fossé de Norrent-Fontes, celui des Erythréens est toujours debout. Mais il est vide depuis quelques jours : les migrants ont trouvé refuge dans la salle communale, mise à disposition lundi par le maire Marc Boulnois, alors que le gel envahissait la campagne.

« La salle devrait rester ouverte le temps que les températures remontent un peu », selon « papy Claude » qui, depuis cinq ans, apporte son aide aux migrants de Calais et de Norrent-Fontes. Mardi après-midi, après les douches au stade d’une commune voisine, les quelque quinze migrants profitaient d’un vrai toit et se reposaient au chaud sur les matelas installés de part et d’autre de la salle : un côté pour les hommes, un autre pour les femmes. L’eau courante, la cuisine, une table et des chaises sont également appréciées. Mais s’ils savourent ces moments de répit, les migrants ne comptent pas s’éterniser au village et souhaitent retourner au plus vite au camp. Non pas qu’ils préfèrent les bâches et palettes à ces quatre murs mais ils tiennent à rester à proximité de l’aire d’autoroute de Saint-Hilaire-Cottes où plusieurs tentent, nuit après nuit, de monter dans des camions pour rejoindre la Grande-Bretagne.

Parallèlement à l’aide matérielle, les bénévoles de l’association Terre d’Errance (qui compte aujourd’hui près de 350 adhérents) poursuivent leurs actions pour faire connaître les conditions de vie des migrants et les difficultés (notamment administratives) auxquelles ils sont confrontés. Et les aides se multiplient : ainsi samedi, l’association A Petits Pas organise un concert de Chet Nuneta à Fruges (renseignements : 03.21.41.70.07) pour soutenir Terre d’Errance.

Quant à la veillée de Noël, elle sera un des rares moments de répit pour les migrants qui devraient participer à Lillers à la messe de minuit, célébrée par leur indéfectible ami l’abbé Delannoy.

Pierre VION

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s