Des tentes chauffées à Grande-Synthe pour les migrants

LibéLille -17/12/2009

Des tentes chauffées à Grande-Synthe pour les migrants

Du chauffage. Ce n’est pas du luxe, quand les températures à 10h du matin sont négatives. Hier, a commencé l’installation de deux barnums, avec plancher et chaleur, près du bois où campent les migrants à Grande-Synthe. C’est une initiative de la mairie socialiste, pour la deuxième année consécutive. Elle fournit aussi de l’eau, dans un réservoir, et un container pour les déchets. Les bénévoles du Mrap, antenne de Dunkerque, suivent de près l’installation. Dans le petit bois se sont réfugiés une poignée de jeunes Afghans et une famille venue de Kirkouk, ville kurde d’Irak. Ahmed et sa femme sont avec leurs deux enfants, Darlin, 3 ans, et Hevar, 10 ans.

Pour l’instant, ils dorment dans une tente igloo. « Je veux que ce soir, ils soient tous au chaud », s’inquiète Michel Candat, président du Mrap Dunkerque.

Les enfants sont emmitouflés dans un anorak pour Darlin, dans une combinaison de ski pour Hevar. Les parents, eux, ont les doigts rougis de froid et alimentent régulièrement un petit feu, avec du bois de palette humide. Ils ont mis un mois pour rejoindre Grande-Synthe, et cela fait huit jours qu’ils essayent de rejoindre l’Angleterre, tous les soirs. Médecins du Monde est passé les voir la veille, a donné des médicaments pour la petite qui toussait. « Elle va mieux maintenant », sourit le père. Ahmed raconte son histoire, dans un anglais approximatif : « Je suis garagiste à Kirkouk. Pour mon travail, je répare les voitures des interprètes des ambassades britanniques et américaines. Je travaille pour les étrangers. On a reçu une lette de menaces. Pourtant, je fais cela juste pour gagner ma vie, pour faire vivre mes enfants. Puis, mon associé a été tué.Ma famille m’a dit, tu dois partir. » On lui demande ce qu’il espère trouver en Angleterre, un travail peut-être. Il sourit, et il répond : « Non, juste vivre ».

S.M.

Publicités

Un commentaire sur “Des tentes chauffées à Grande-Synthe pour les migrants

  1. On ne peut que féliciter la Mairie pour cette initiative. La commune de Grande-Synthe montre qu’il est possible de trouver des solutions humaines pour répondre à la détresse des migrants qui demandent: »juste à vivre ». On aimerait que d’autres communes s’inspirent de cet exemple.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s