Erythrée : enfermés dans d’épouvantables cachots

[CSI – Christian Solidarity International] L’Erythrée, pays voisin de l’Ethiopie, poursuit une politique religieuse répressive. Les chrétiens évangéliques sont persécutés et souvent maintenus dans des conditions de détention inhumaines.

Haile NaizgiUn beau jour, des policiers font irruption au domicile de Haile Naizgi et l’emmènent. Le président du conseil de l’Eglise du Plein Evangile est arrêté, car il est accusé d’être membre d’une église «illégale». Pourtant, depuis 2002, il s’efforce, en vain, de faire reconnaître son église. Le fait est que, selon les lois religieuses répressives d’Erythrée, l’Etat reconnaît uniquement les églises orthodoxe, catholique et luthérienne.

Les autres communautés religieuses doivent toutes être enregistrées par les autorités religieuses du pays. Malgré cela, les églises évangéliques ne sont pas admises comme communautés religieuses. De ce fait, les membres d’églises évangéliques sont punissables s’ils se réunissent tout de même pour célébrer leur culte. Pour ces chrétiens, il ne reste alors qu’une solution, celle consistant à se retrouver dans la clandestinité. Le régime, qui interdit toute opposition, estime qu’ils représentent un danger pour le pays. De nombreux membres d’églises évangéliques qui paraissent suspects sont emprisonnés sans être jugés.

Containers-prisons

Container - PrisonHaile Naizgi est également maintenu en prison sans avoir été jugé. Tout est arrivé il y a environ six ans : il s’était rendu passible d’une peine parce qu’il était membre d’une «église illégale». Depuis son arrestation, en mai 2004, Naizgi est emprisonné et n’a pas de contacts avec sa famille.

Kifle Gebremeskel, président du conseil de l’Alliance évangélique d’Erythrée, est aussi emprisonné comme lui. Tesfatsion Hagos, membre de l’église évangélique Rema, se trouve également en prison. Lui aussi était à la tête d’une église évangélique.

Environ 2800 chrétiens sont emprisonnés en Erythrée en raison de leur foi. Ils sont généralement enfermés dans des cachots, parfois même dans des containers, sans jugement. Les chrétiens orthodoxes ne sont pas épargnés. C’est ainsi que l’ancien patriarche Abune Antonios, déposé, est assigné à résidence. Il avait protesté auprès du gouvernement contre l’arrestation de trois prêtres qui travaillaient avec les jeunes. L’Etat trouvait que l’influence de ces prêtres sur les jeunes était trop dangereuse. Alors, ils ont été arrêtés sans autre forme de procès.

Une action qui vous prendra moins d’une minute !

>>> Ecrire au Ministre de la justice en Erythrée

Source

Publicités
par Association Terre d'Errance Posté dans Non classé

Un commentaire sur “Erythrée : enfermés dans d’épouvantables cachots

  1. Pingback: Non au renvoi d’Abraham en Erythrée ! « Association Terre d’errance

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s