A16 : un jeune Afghan poignardé dans une rixe

La Voix du Nord – samedi 12.12.2009

A16 : un jeune Afghan poignardé dans une rixe « communautaire » près de l’Épître

Dans la nuit de jeudi à vendredi, un adolescent de nationalité afghane a été poignardé lors d’une rixe qui s’est produite en bordure de l’A16 près de l’aire de l’Épître à Beuvrequen. Blessée grièvement, la victime devrait survivre à ses blessures.

PAR OLIVIER MERLIN

boulogne@lavoixdunord.fr PHOTOS « LA VOIX »

Les violences entre migrants ne se déroulent plus uniquement dans le Calaisis. Dans la nuit de jeudi à vendredi, vers 4 h, une rixe entre étrangers d’origine afghane s’est produite en bordure de l’A16 entre l’aire de l’Épître et la sortie Marquise dans le sens Calais-Boulogne. Cette bagarre a fait un blessé grave.
Victime d’une hémorragie

Un adolescent âgé de 15 ans, lui aussi venu d’Afghanistan selon ses déclarations, a été poignardé à quatre reprises à l’épaule. Lorsque les sapeurs-pompiers sont arrivés sur les lieux où régnait une certaine confusion, ils ont constaté que la victime présentait une hémorragie au niveau des blessures et ont dû pratiquer un point de compression avant de l’emmener au centre hospitalier où il a été opéré hier. D’après Jean-Philippe Joubert, le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, les jours de la victime ne sont pas en danger.

Quel est le motif de cette rixe ? Les gendarmes privilégiaient hier la querelle communautaire. En clair, depuis la fermeture de la jungle à Calais par Éric Besson, des petites bases arrières se sont formées aux frontières du Calaisis. C’est le cas le long de la voie ferrée et près du bois de la Liégette face à Beuvrequen-Offrethun et Marquise où nous avons pu constater la présence d’au moins deux abris de fortune, de matelas, de bouteilles en plastique… L’intérêt des passeurs pour l’aire de l’Épître toute proche ne date pas d’hier. En 2005, comme nous le révélions à l’époque, des tentes avaient déjà été découvertes dans le bois.
Un suspect arrêté

L’enquête, elle, avance à grands pas. Moins d’une dizaine de gardes à vue étaient hier en cours (essentiellement des migrants témoins de la scène).

Surtout, un migrant qui s’apprêtait à prendre le train à la gare de Rinxent pour Calais et qui présentait des tâches de sang sur ses vêtements a été interpellé. Il est considéré comme suspect. •

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s