Charter: Un UMP « en colère »

Charter: Un UMP « en colère »

Politique | 21 Octobre 2009

Vous avez déclaré mercredi matin qu’Eric Besson vous avait assuré qu’aucun charter de migrants ne décollerait vers l’Afghanistan mardi soir. Un ministre a donc menti à un représentant de la Nation, c’est grave, non?
Absolument. D’autant qu’à nous, parlementaires, comme à vous, journalistes, Eric Besson a affirmé mardi matin qu’aucune date n’avait été fixée pour un vol anglo-français vers Kaboul. J’ignore si lui savait, à ce moment-là, que cet avion allait décoller dans la soirée. En tout cas, au moment où il a su que cela se ferait, il aurait pu avoir la décence de nous avertir.

Vous êtes en colère contre lui?
Oui, complètement, et je suis aussi déçu, car c’est un homme dont j’estimais le travail. Je pense qu’il a pris à bras-le-corps, de façon humaine et intelligente, ces problèmes d’immigration et la gestion de l’après-Sangatte. Je lui avais toutefois dit que la ligne rouge à ne pas dépasser, c’était le renvoi d’immigrés afghans dans leur pays en guerre.
« Une posture vis-à-vis du président de la République »

Ce qui signifie que vous avez approuvé le démantèlement de la « Jungle » de Calais?
Oui, je l’ai approuvé. Je suis allé là-bas et j’ai vu ces hommes et ces femmes – et parfois même des mineurs – qui vivaient dans des situations épouvantables. Il fallait donc leur faire comprendre que l’eldorado britannique était terminé. En même temps, j’ai dit à Eric Besson qu’à côté du démantèlement de ces camps de fortune, il fallait proposer à ces gens l’une des trois solutions suivantes: leur proposer le droit d’asile avec un statut de réfugié politique, obtenir d’eux leur accord pour revenir dans leur pays avec un pécule en poche ou, si aucune de ces deux propositions n’étaient retenues, faire appel, comme cela s’est déjà produit dans le passé, à la solidarité de nos voisins de l’Union européenne, en leur proposant d’accueillir ces gens. Il n’est pas normal qu’une demi-douzaine de pays seulement supporte l’ensemble du poids de l’accueil de ces réfugiés en Europe.

Aucune de ces trois solutions n’a donc été retenue dans l’affaire qui nous intéresse. Faut-il comprendre qu’Eric Besson a voulu « faire du chiffre »?
Non, on ne peut pas dire cela, car trois Afghans seulement ont été renvoyés dans leur pays. En revanche, on est davantage dans une sorte de posture du ministre vis-à-vis de certains engagements pris par le président de la République et vis-à-vis d’une petite partie de l’opinion publique.

Réclamez-vous sa démission aujourd’hui?
Non, pas du tout. J’espère seulement qu’à la suite des protestations d’une partie de la majorité, mais également de l’ensemble du monde associatif, certaines choses seront revues dans le domaine de l’accueil des réfugiés. Avec le concours du Parlement.

On a tout de même l’impression que le lien est rompu entre Eric Besson et une partie des parlementaires UMP. Ses relations avec le Parlement risquent de devenir compliquées…
A moins qu’elles ne soient au contraire facilitées, à condition qu’il comprenne que les parlementaires de la majorité ont des exigences fortes dans ce domaine et qu’il ne suffit pas de s’abriter derrière les souhaits du président de la République. La balle est dans son camp, finalement.

Plus globalement, comptez-vous demander des éclaircissements au chef de l’Etat sur sa politique d’immigration?
Non, ma priorité est d’avoir une explication de gravure avec Eric Besson pour qu’il m’explique clairement les tenants et aboutissants de la décision qui a été prise cette nuit. J’ose même espérer que cette rencontre se fera à son initiative. J’attends de voir. En tout cas, je le répète, la balle est dans son camp.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s