Le juge confie les enfants au conseil général

L’avenir de l’artois – jeudi 15.10.2009

Le juge confie les enfants au conseil général

Le juge a entendu chacun des mineurs sur ses souhaits: rester en France ou repartir ? Le juge a entendu chacun des mineurs sur ses souhaits: rester en France ou repartir ?

Pascal Sockeel, juge pour enfants à Béthune, s’est déplacé à Carvin, le 9 octobre, pour entendre les 17 mineurs d’origine étrangère placés là provisoirement, depuis le 22 septembre, après leur arrestation à Calais

Les 31 adolescents placés provisoirement dans des foyers du Pas-de-Calais en savent un peu plus sur le sort administrif qui leur est réservé.

Ces derniers jours ont été chargés en décisions importantes.

Vendredi, le juge des enfants Pascal Sockeel, de Béthune, s’est déplacé au Foyer de Carvin où sont accueillis depuis le 22 septembre dix-sept mineurs arrêtés dans la « jungle » de Calais. Un déplacement peu habituel, certes, mais dicté par la nécessité de s’adapter à la situation. Le magistrat explique sa présence : « Une ordonnance de placement a été prise par le procureur de la République de Boulogne-sur-Mer, qui a transmis à Béthune, juridiction compétente. Le juge des enfants a été saisi, conformément à la loi, et je dois donc faire cette audience pour confirmer ou non le placement ». Et le juge de préciser que si le conseil général a été convié aussi, c’est parce qu’il est l’institution qui a la charge des mineurs, qu’ils soient étrangers ou français. Le juge a donc entendu chacun des jeunes sur ses souhaits, avant de prendre une décision les concernant.
Le Département, par la voix de son directeur général des services, Alain Vogelweith, présent à Carvin ce vendredi, a fait part, une nouvelle fois, de son vif mécontentement face aux « promesses non tenues » du ministre de l’Immigration. « On nous avait dit que l’État prendrait en charge ces mineurs.
Or il est très vraisemblable que le juge décide de confier à notre responsabilité ces mineurs. Nous n’en avons pourtant pas les moyens. Il nous faudrait un dispositif approprié, avec des interprètes, des psychologues spécialisés dans les traumatismes liés aux guerres. Il nous faudrait aussi des liens avec les services de santé spécialisés dans la prise en charge des pathologies telles que la tuberculose ou la gale, ou bien encore des relations avec les services diplomatiques pour pouvoir retracer le parcours de ces jeunes… » Bref, autant de services dont dispose l’État, ou qui existent déjà à Paris et en Ile-de-France, où l’accueil des mineurs étrangers est l’objet d’un vaste travail de coordination. Services qui ne sont pas en place dans le Pas-de-Calais et dont le conseil général voudrait bien ne pas avoir la charge nouvelle et supplémentaire. Ce n’est pas seulement une question financière, mais aussi humaine, puisqu’il s’agit là de respecter la convention des Droits de l’Enfant. « Une prise en charge correcte et efficace de mineurs étrangers ne peut être confiée à une seule collectivité territoriale », martèle le directeur du conseil général.

« Campagne médiatique »

« Si le juge décidait de nous confier ces enfants, nous assumerions nos responsabilités, confie encore M. Vogelweith, lui-même ancien juge pour enfants à Créteil. Parce que nous respectons la loi et que, contrairement à M. Besson, nous ne sommes pas là pour mener des campagnes médiatiques ! » Ce qui risque de se produire, si le juge décide de confier les mineurs au conseil général, c’est qu’ils se retrouvent affectés dans des structures différentes, et donc séparés.
Le juge a rendu sa décision lundi après-midi comme prévu. Il a confié les jeunes migrants au conseil général, qui dispose d’un délai de 15 jours pour trouver des solutions.

A. D.

Source

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s