Charters vers Kaboul

AFP – 07/10/09

Charters vers Kaboul: « pas de retours forcés programmés à ce jour », selon Eric Besson

PARIS — Le ministre de l’Immigration, Eric Besson, a déclaré mercredi à l’AFP qu’il n’y avait « pas de retours forcés programmés à ce jour » pour l’Afghanistan tout en confirmant qu’il y aura bien des vols pour Kaboul « si les conditions le permettent ».

« Les associations racontent ce qu’elles veulent », a déclaré Eric Besson qui a refusé de commenter l’information ayant couru en début de semaine sur un charter franco-britannique programmé mardi soir pour renvoyer des Afghans interpellés dans le Calaisis vers leur pays d’origine.

Le ministre de l’Immigration a déclaré « ne pas vouloir jouer au petit jeu » qui consisterait à donner une date pour des retours forcés vers l’Afghanistan.

« Il n’y a pas de retours forcés programmés aujourd’hui », a-t-il cependant remarqué, tout en confirmant « le principe » qu’il y aurait bien des vols organisés en direction de Kaboul si « un certain nombre de conditions sont remplies ».

Eric Besson a énuméré à plusieurs reprises quelles doivent être ces conditions: « que nous puissions être certains que les personnes seront en sécurité en arrivant à Kaboul et deuxièmement, qu’il y ait possibilité d’une aide à la réinstallation ».

M. Besson s’est aussi interrogé sur le fait de savoir « pourquoi les Britanniques, les Suédois, les Allemands et les Néerlandais organisent des retours forcés vers l’Afghanistan sans que cela suscite des réactions dans leurs pays respectifs ».

Selon lui, la Grande-Bretagne a renvoyé 345 Afghans en situation irrégulière en 2008 et a l’objectif d’en reconduire « plus de 900 cette année ».

De son côté Damien Nantes, de la Cimade, s’est déclaré mercredi « extrêmement inquiet ». « Si l’opération d’un vol groupé vers Kaboul a capoté mardi soir, a-t-il dit à l’AFP, c’est bien sans doute parce que la Cour européenne des droits de l’Homme a décidé de suspendre les mesures d’éloignement » qui frappaient sept Afghans retenus à Rouen.

« Mais la tentative d’organiser un vol charter se poursuit », a-t-il ajouté, en voyant pour preuve « les interpellations d’Afghans qui se pratiquent un peu partout, à Paris mais aussi à Dunkerque et sur le littoral ».

Selon lui, il y aurait actuellement « une soixantaine d’Afghans en rétention ». « L’objectif est bien de les renvoyer », a-t-il dit.

Soulignant que « des procédures sont actuellement en cours quant à leur maintien en rétention », Damien Nantes estime qu’il est « peu probable qu’il y ait un vol organisé avant le milieu de la semaine prochaine ».

Par ailleurs, l’organisation de prochains vols groupés vers l’Afghanistan a suscité mercredi les réactions indignées de la gauche.

« On ne peut pas renvoyer des gens dans leur pays où ils seraient ensuite en danger », a ainsi déclaré sur RTL le député PS de l’Essonne Manuel Valls qui a pourtant reconnu qu’il n’était « pas opposé au principe des reconduites à la frontière ».

De son côté, l’ancien numéro un du PS François Hollande qui était l’invité de Questions d’Info LCP/France Info/AFP a déclaré que les reconduites vers Kaboul constituaient « un excès de pouvoir commis par l’Etat ».

Le PCF a qualifié l’annonce de vols groupés d' »abject », tandis que les Verts ont jugé « incroyable d’envoyer des Afghans dans un pays en guerre ».

Djamila Sonzogni, porte-parole des Verts, a dénoncé une « escalade jamais franchie avec aucun ministre ».

Le NPA a demandé au gouvernement de renoncer à ces « expulsions collectives »

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s