Besson trouve des douches pour les migrants de Calais

Libération – 10/08/2009

Besson trouve des douches pour les migrants de Calais

SOCIETE – Ils vont pouvoir soigner leur gale. Demain, les quelque 1000 à 1200 migrants sans-abri, qui tentent de passer en Angleterre et qui vivent dans les squats et les forêts de Calais, auront le droit aux douches. Les associations tiraient la sonnette d’alarme depuis des mois.

La préfecture du Pas-de-Calais annonce dans un communiqué qu’«une augmentation de cas de gale ayant été signalée» chez les migrants de Calais, le ministre de l’Immigration, Eric Besson, a demandé «immédiatement» au préfet d’agir. Il a fait installer des douches près de la Permanence d’accès aux soins de santé qui dépend de l’hôpital, rue Pierre de Coubertin, accessibles demain à 14h. Elles fonctionneront de 10h à 18h tous les jours «aussi longtemps que nécessaires». Les migrants auront droit à des vêtements propres.

Le préfet a aussi fait réquisitionner les douches du Secours Catholique, rue Anatole France. Elles fonctionneront à partir du jeudi 13 Août, «jusqu’à la mise en œuvre d’une solution conforme aux orientations du volet humanitaire du schéma global annoncé par le Ministre, lequel vise à restaurer l’état de droit, à renforcer le contrôle de la frontière, en excluant totalement la reconstitution d’un « nouveau Sangatte »», indique la préfecture.

Le problème de la gale, chez les migrants, n’est pas nouveau. Il est apparu en novembre 2002, quand le ministre de l’Intérieur de l’époque, Nicolas Sarkozy, a fait fermer le centre de la Croix-Rouge, à Sangatte, près de Calais. Les migrants, contraints de dormir dehors, on vite contracté la gale, soignée dans les semaines qui ont suivi par les humanitaires, et «quasiment éradiquée» gâce aux douches et aux soins infirmiers, disaient-ils à l’époque (Libération du 4/01/2003).

Mais le nombre de migrants a augmenté, et les humanitaires ont eu des difficultés à faire face avec quatre malheureuses douches de la rue Anatole France vers lesquelles ils conduisaient les migrants en bus. Le secours Catholique a cessé les douches en décembre 2008. Un bras de fer s’est installé entre la municipalité et l’association humanitaire, la mairie souhaitant excentrer le lieu des douches, et réclamant à l’association de fermer son lieu d’accueil de jour pour les mineurs et les femmes.

En juin, un migrant qui voulait se laver s’est noyé dans le port, et l’infirmière de la Pass, Céline Dallery, a tiré la sonnette d’alarme. Les migrants, eux, ont continué à se laver dans le port, ou dans les rejets de l’usine chimique Tioxide.

H.S.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s