Steenvoorde : le retour des Érythréens

La Voix du Nord – vendredi 19.06.2009

La fin des travaux de l’A 25 sonne le retour des Érythréens à Steenvoorde

Avec la fin des travaux de l’A 25 et la réouverture de l’aire de Saint-Laurent, les migrants semblent être de retour à Steenvoorde. L’association Terre d’errance Steenvoorde et la municipalité vont tenter de trouver des solutions à cette situation.

PAR STÉPHANE PRALAT

hazebrouck@lavoixdunord.fr Depuis le 11 mai et la reprise des travaux sur l’A 25, l’aire d’autoroute de Saint-Laurent avait été fermée, tout comme le camp d’accueil des migrants érythréens à Steenvoorde. Avant cette fermeture, les membres de l’association Terre d’errance Steenvoorde ne savaient pas à quoi s’attendre. Pour le président de l’association, Damien Defrance : « Il n’y aura plus l’aire de Saint-Laurent donc en théorie les migrants ne vont pas rester. » Le lundi 11 mai, le camp était fermé. Puis démonté deux jours plus tard. Depuis, les migrants avaient totalement disparu du secteur. Jusqu’à lundi et la fin des travaux de l’A 25, synonyme de réouverture de l’aire de Saint-Laurent…

Trouver des solutions
« Durant toute la durée des travaux, il y a peut-être eu un ou deux migrants. Mais c’était des gens de passage, explique Damien Defrance. En revanche, dès lundi après-midi, nous avons pu constater leur retour. » Une constatation partagée par Jean-Pierre Bataille, le maire de Steenvoorde, qui parle de « quinze à trente migrants qui campent sauvagement dans des petits bosquets ».

Pour Damien Defrance, ce retour n’est pas vraiment une surprise : « Nous avons démonté le camp d’accueil pour montrer à la municipalité et aux habitants de Steenvoorde que ce n’était pas le camp qui attirait les migrants mais bel et bien la possibilité de pouvoir partir vers l’Angleterre. » Une hypothèse qui semble se confirmer depuis lundi : plusieurs migrants ont déjà été aperçus alors que le camp d’accueil n’existe plus.
Surpris par cette réapparition prématurée mais conscient du problème, Jean-Pierre Bataille rencontrera, à leur demande, les responsables de l’association Terre d’errance Steenvoorde. « Après la fermeture du camp, nous pensions que les Érythréens auraient trouvé d’autres moyens de gagner l’Angleterre. Mais il faut bien constater qu’ils reviennent encore plus nombreux. Nous allons leur venir en aide car ce n’est humainement pas acceptable de les laisser dans cette situation. Tout était bien géré lorsque l’association Terre d’errance s’occupait de cela. Nous allons travailler dans ce sens. » Des mesures devraient
être prises prochainement. •

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s