Migrants: le HCR va se déployer à Calais

AFP 26/05/2009

Migrants: le HCR va se déployer à Calais

Le Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) a décidé d’établir une présence à Calais, dans le nord de la France, où errent des centaines de migrants dans l’espoir de rejoindre clandestinement la Grande-Bretagne, a annoncé aujourd’hui son représentant à Paris, Francisco Galindo.

« Le HCR a décidé après de longues et approfondies discussions avec les autorités françaises de se déployer à Calais (…) à partir du 3 juin », a indiqué M. Galindo.
Il a souligné que Calais « n’est pas un problème exclusivement français » mais « une situation régionale – et même européenne – dont d’autres manifestations se situent par exemple en Grèce, à Patras, ou encore dans les ports du littoral belge ».
« S’il y a en Europe, un pays de destination, le Royaume uni, il y a aussi des pays d’entrée et de transit comme l’Italie, la Grèce, Malte, Chypre ou encore l’Espagne », a-t-il expliqué.

La France a annoncé le mois dernier la fermeture à Calais d’un campement, surnommé « la jungle », où se concentrent des centaines de migrants qui espèrent passer en Angleterre.

Le gouvernement a assuré en même temps que « les migrants ne seront pas abandonnés » et que « des mesures humanitaires seront prises » pour les aider.
Le HCR a vu dans ces mesures une « porte ouverte » pour intervenir à Calais, un lieu « qui illustre le problème des flux migratoires mixtes », avec à la fois des migrants à la recherche d’une « vie meilleure » et d’autres en besoin d’une « protection internationale ».
Il s’est donné pour mission de « fournir l’information de façon impartiale pour que les personnes sachent qu’elles peuvent demander l’asile en France et qu’elles puissent se familiariser avec la procédure », a expliqué M. Galindo.

« Il ne s’agit pas de convaincre les personnes pour qu’elles demandent l’asile en France, mais simplement de leur fournir l’information pour qu’elles puissent prendre une décision informée », a-t-il dit.
Des Afghans, Irakiens, Erythréens, des Somaliens, des Soudanais, Iraniens, Nigérians et des Kurdes, convoyés par des passeurs, se retrouvent à Calais après des périples de milliers de kilomètres.

Selon des sources locales, ils sont environ 800 dans la région de Calais (et 1.600 sur tout le littoral du nord de la France) à espérer monter clandestinement dans des camions qui embarquent sur des ferries pour l’eldorado britannique, leur objectif ultime.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s