Communiqué de l’association Terre d’Errance : sur la venue de M. Besson à Calais

Communiqué de l’association Terre d’Errance

Norrent-Fontes, le 25 avril 2009

Les « mesures légères » de M. Eric Besson.

L’association Terre d’Errance s’étonne que M. Eric Besson ne soit pas venu annoncer de mesures à long terme permettant enfin d’octroyer aux migrants leurs droits les plus fondamentaux. En effet M. Besson a annoncé des mesures sécuritaires inutiles, couteuses en fonds publics. Pour les questions humanitaires d’urgence, monsieur le ministre annonce de façon vague et conditionnée le minimum vital pour chaque être humain : se laver, pouvoir se soigner et manger dans des conditions salubres.

De plus, le ministre a promis la mise en place d’un « point de recueil de demandes d’asile », mais qui ne sera qu’une machine à expulser tant que le règlement Dublin II ne sera pas revu profondément ou abrogé : les normes européennes ne permettent pas aux réfugiés de demander l’asile dans le pays de leur choix. Ainsi à l’heure actuelle la plupart des exilés arrivent par l’Italie ou la Grèce et sont donc expulsables dans ces pays, premières étapes européennes de leur périple. 

L’association ajoute que lorsqu’une personne réussit à demander l’asile, elle est trop souvent placée en centre d’hébergement d’urgence ou en chambre d’hôtel et cela pendant plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Un migrant demandant l’asile devrait être directement logé en Centre d’Accueil pour Demandeur d’Asile (CADA) ou il aura un suivi social adapté, toutefois ces centres sont trop peu nombreux…

A propos de la volonté affichée par M. Besson de faire disparaître la jungle à Calais, l’association s’interroge sur le sens de cette fermeture si elle n’est pas intrinsèquement liée à une politique de prise en charge des réfugiés en France. De plus aucune réponse n’a été apportée au cycle de violences physiques et psychiques subies par les migrants qui doivent endurer un harcèlement quotidien des forces de polices ne menant que des interpellations répétitives et inutiles.

Enfin l’annonce, par le ministre, d’une enveloppe de 8 millions d’euros d’aide pour la ville de Calais tend à insinuer que les migrants seraient responsables des problèmes socio économiques de la ville. L’association espère que ce n’était pas la volonté du ministre de faire des migrants des boucs émissaires..

L’association Terre d’Errance demande la mise en place d’une procédure de demande d’asile européenne commune laissant aux demandeurs la liberté de choix du pays d’accueil et un traitement égalitaire de leur dossier. Ceci permettrait de résoudre la situation désastreuse des migrants de Patras à Calais.

L’association Terre d’Errance

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s