Rome sous le choc après la découverte d’enfants afghans dans ses égouts

AFP 05/05/2009

Rome sous le choc après la découverte d’enfants afghans dans ses égouts

ROME (AFP) — Ce ne sont encore que des enfants et pourtant ils ont déjà franchi seuls et clandestinement des milliers de kilomètres: la découverte cette semaine de 24 jeunes afghans de 10 à 15 ans dormant dans les sous-sols et égouts de la gare d’Ostiense a choqué la ville de Rome.

« Je n’aurais jamais imaginé me trouver face à une situation aussi choquante surtout quand on pense à ce que ces enfants ont du endurer avant d’arriver ici (…) et à leur terrible et commune souffrance » a reconnu Carlo Casini, le chef de la sécurité ferroviaire de Rome, qui les a confiés aux services sociaux.

Aucun de ces jeunes ne parle italien et nul ne sait exactement d’où ils viennent et quel est leur âge exact. Pour ces enfants, Rome n’est souvent qu’une étape vers l’Europe du Nord où ils tentent de rejoindre des compatriotes ou des membres de leur famille.

La découverte d’autant d’enfants abandonnés dormant dans des cartons ou sous des couvertures sales dans l’une des trois plus importantes gares de Rome a choqué le maire Gianni Alemanno, qui a jugé la situation à la fois « très grave » et « impressionnante ». Le maire souhaite la création de brigades spécialisées pour « éviter que des enfants soient abandonnés » de cette manière. « Certaines situations sont une honte pour la ville », a-t-il reconnu lors d’une émission télévisée.

Selon les services sociaux de Rome, les 24 mineurs recueillis à la gare d’Ostiense étaient arrivés depuis cinq jours dans la capitale.

« Ils ne dormaient pas vraiment dans les égouts mais dans les coins ou sous les quais. Ils avaient payé chacun jusqu’à 10.000 dollars pour arriver en Italie », ont précisé les travailleurs sociaux. Les enfants de la gare d’Ostiense se trouvaient en compagnie de 98 immigrants clandestins adultes de diverses nationalités.

Selon une enquête de l’émission télévisée Sat200O, une véritable hiérarchie s’établit la nuit dans les sous-sols de la gare d’Ostiense. Les clandestins indiens et pakistanais peuvent ainsi dormir dans la partie la plus sûre de la gare protégée par des grilles.

Mais pour ceux qui viennent d’Iran ou d’Afghanistan les seuls abris se trouvent sous les rebords ou les grillages des quais, voire dans les égouts de la gare qui, une fois les plaques soulevées, servent également de cachettes aux clandestins pour leurs maigres bagages.

« La présence des mineurs afghans à Rome est en constante augmentation depuis quelques années » a rappelé samedi dans un communiqué Valerio Neri , président de la section italienne de l’association caritative Save the Children.

Selon l’association 1.152 mineurs étrangers isolés ont été recensés en 2007 dans la capitale. Le groupe le plus nombreux était constitué par les enfants roumains suivi des enfants afghans, moldaves, égyptiens et marocains.

Mais le groupe enregistrant la plus forte progression est sans conteste celui des mineurs afghans, passés de 32 en 2004 à 264 en 2007, note M. Neri.

Save the Children a au total recensé 7.797 mineurs étrangers isolés arrivés en 2008 en Italie. Encore ces chiffres ne tiennent-ils compte ni des mineurs originaires de l’UE (comme les enfants roumains) ni de ceux qui ne sont jamais entrés en contact avec les services officiels.

Neuf de ces mineurs isolés sur dix sont des garçons, et un sur quatre a moins de 16 ans. La Sicile en accueille à elle seule plus d’un tiers (34,4%). Face à cette situation, Save the Children estime « fondamental de garantir le droit à la protection de tous les mineurs qui se trouvent sur notre sol national (…) et de leur permettre l’accès à un système de prise en charge et d’assistance efficace ».

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s