Avec Terre d’errance, les migrants au coeur du débat

La Voix du Nord – lundi 30.03.2009

Avec Terre d’errance, les migrants au coeur du débat

Pendant la période de Carême, il est de tradition dans les associations paroissiales d’organiser des rencontres et de débattre de sujets de société et d’actualité importants. Mardi, à la salle du restaurant scolaire, l’association humanitaire Terre d’errance était l’invitée de la soirée-débat organisée par la paroisse de la Sainte-Famille en Bas-Pays.

Nan Suel et Norbert Crampon, représentants de l’association Terre d’errance, se relayaient dans un exposé au sujet sulfureux qui agite l’opinion publique depuis plusieurs semaines, relatif à l’existence de problèmes et de conflits dus à la multiplicité des camps de migrants clandestins dans notre région.
Entre le pouvoir et les autorités d’un côté, la population et les associations de l’autre, les migrants d’ethnies différentes qui s’affrontent, et les passeurs qui exploitent sans limite la situation, c’est un véritable mélange détonant qui se développe autour de ce phénomène grandissant.

Puis fut abordé le long récit des migrants clandestins quittant, pour toutes raisons confondues, leur famille et leur pays de l’ouest africain. C’est le début d’une longue croisade à travers le désert et certaines contrées hostiles, avant de s’aventurer dans la traversée de la Méditerranée à bord de bateaux de pêche vétustes. Beaucoup ne vivront pas la fin de leur voyage, d’autres connaîtront encore de longs mois de souffrance et de déclin avant d’espérer atteindre l’Angleterre, l’Eldorado.

Ainsi que l’expliquent les animateurs de la soirée, « ces hommes et ces femmes, venant d’un voyage sans retour, deviennent alors les victimes de droits internationaux complexes et incohérents. Comment les aider ? C’est l’un des défis relevés par les associations humanitaires de la région pour secourir ces personnes et les sortir des conditions indignes auxquelles elles sont exposées. La région est l’avant-dernière marche de leur voyage éprouvant, seul le rêve d’une vie meilleure anime encore leurs espoirs. » La dernière partie de la soirée fut alimentée par les nombreuses questions d’un public intéressé. Cette réunion de carême sur le sort des migrants de la région restera un moment fort dans la réflexion de tous les participants. •

Source

Advertisements
par Association Terre d'Errance Posté dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s