Italie : 101 députés de droite contre Berlusconi

Immigrés clandestins: 101 députés de droite contre Berlusconi

ROME – Cent un députés de la majorité de droite ont envoyé une lettre à Silvio Berlusconi pour protester dans une démarche sans précédent en Italie contre le projet d’autoriser les médecins à dénoncer leurs patients lorsqu’ils les soupçonnent d’être des immigrés clandestins.

Les députés, membres du parti de M. Berlusconi, le Peuple de la liberté (Pdl), jugent « inacceptable » cette mesure actuellement en discussion au Parlement, dans la lettre dont l’AFP a obtenu copie jeudi.

Cette fronde est dirigée par Alessandra Mussolini, petite-fille du Duce et l’un des chefs de file de l’extrême droite qui est également chirurgien de profession.

Le Sénat, dans le cadre d’un projet de loi sur la sécurité, a adopté un amendement présenté par le parti anti-immigration de la Ligue du Nord, levant l’obligation du secret professionnel pour les médecins pour leur permettre de dénoncer un patient qui serait en situation irrégulière.

Or, selon les députés signataires, cette mesure obligerait en fait les médecins, ainsi que tous les fonctionnaires, à dénoncer les clandestins, sous peine de poursuites judiciaires.

Rappelant que le gouvernement a créé en mai dernier un délit d’immigration clandestine, les parlementaires expliquent que médecins et fonctionnaires refusant de signaler les clandestins se rendront coupables du délit de « non-dénonciation ».

Le ministre de l’Intérieur Roberto Maroni, l’un des responsables de la Ligue, s’est dit « franchement surpris » par cette lettre, se défendant de vouloir obliger les médecins à dénoncer leurs patients.

Les députés soulignent en outre que la mesure affecterait « les femmes enceintes et les enfants » et conduirait à les « priver de soins médicaux » et à les écarter du « système éducatif ».

Lundi, 200 médecins ont manifesté mardi à Rome pour dénoncer ce projet, qui a provoqué une levée de boucliers parmi les associations catholiques.

Depuis son retour au pouvoir en mai dernier, le gouvernement Silvio Berlusconi a fait de la lutte contre l’immigration clandestine l’une de ses priorités, faisant adopter une série de mesures très controversées.

(©AFP / 19 mars 2009 12h24)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s