La garde à vue « humiliante » d’une bénévole qui aide des sans-papiers

La garde à vue « humiliante » d’une bénévole qui aide des sans-papiers

Monique, une femme de 59 ans qui donne de temps en temps de la nourriture ou recharge les téléphones portables des migrants en partance pour l’Angleterre, a passé 10 heures en garde à vue mercredi. Une procédure qu’elle juge « humiliante ».

A 59 ans, Monique est bénévole dans plusieurs associations. Depuis plus de deux ans, cette habitante de Norrent-Fontes près de Béthune vient notamment en aide aux clandestins qui tentent de rejoindre l’Angleterre. Mercredi, elle a été placée en garde à vue pendant 10 heures.

A 8 heures du matin, des policiers de la police aux frontières ont frappé à sa porte, ont perquisitionné son domicile avant de la conduire au commissariat. En cause, des soupçons « d’aide à personne en situation irrégulière ».

Monique reconnaît avoir donné de la nourriture à des migrants ou leur avoir permis de recharger un téléphone portable. Mais la bénévole assure n’avoir jamais hébergé aucun sans-papier. Vivre une telle garde à vue, c’est « humiliant », a-t-elle raconté au micro d’Europe 1.

Pour écouter, cliquez sur le bouton bleu dans  le petit cadre plus d’infos de la page suivante europe 1

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s