Calais : La Belle Etoile a repris ses repas du lundi au vendredi

Nord Littoral – dimanche 22.02.2009

La Belle Etoile a repris ses repas du lundi au vendredi

« Notre travail porte ses fruits »

Comme ils l’avaient annoncé les bénévoles de la Belle Etoile ont repris normalement les distributions de repas chauds aux migrants le midi avec riz, nouilles, etc.

1 Elles ont lieu comme autrefois cinq midis par semaine, quai de la Moselle. « Avant on distribuait du jeudi au lundi, nuance Monique Delannoy, présidente de la Belle Etoile. Le Secours catholique gérait les repas les mardis et mercredi.
Comme le Secours catholique n’a pas repris, nous continuons cinq jours sur sept, mais du lundi au vendredi. » Les migrants sont une nouvelle fois 650 visible.

Un autre argument motive cette nouvelle formule. « Nous avons embauché un salarié sous la forme d’un contrat d’avenir, précise Monique Delannoy. Sa mission est d’aider les migrants dans leurs démarches. Etre sur le terrain du lundi au vendredi lui permet aussi de suivre les horaires des administrations et donc de mieux accompagner les migrants. » Sur le tarmac depuis lundi, ce salarié de la Belle Etoile a emmené en sous-préfecture vendredi après-midi six demandeurs d’asile et un septième, candidat à un retour volontaire. Le matin, le Secours catholique en a amené trois. Principalement des Africains. « C’est la preuve que notre travail paie, se félicite Monique Delannoy.

Il y a chez les migrants une vraie méconnaissance de leurs droits. Certains Africains ne savaient pas qu’ils pouvaient demander l’asile en France… L’information que nous diffusons n’est pas vaine. » Les plaquettes d’information sur le droit d’asile, sur les droits particuliers des enfants, sur ceux des femmes ont été distribuées en français, anglais et farsi. Le salarié de la Belle Etoile a commencé à les traduire en arabe.

La disparition du modulaire installé quai de la Moselle (lire notre précédente étition), constitue cependant un frein à l’action de la Belle Etoile. Pire elle met directement en danger les bénévoles. Lorsqu’une bagarre éclatait, que les cailloux volaient, le bungalow constituait la seule protection des bénévoles… Désormais, ils seront directement exposés au feu. Pour ces raisons, l’association envisage de remettre en place un modulaire. Le quai de la Moselle est propriété du conseil régional du Nord – Pas-de-Calais. La Belle Etoile pourrait lui demander les autorisations nécessaires.

A.TH.

1 Etant donné la détérioration des conditions dans lesquelles elles venaient en aide aux migrants, les associations du collectif C’Sur avaient suspendu l’aide qu’elles apportaient aux exilés dans l’attente que les pouvoirs publics prennent une part active à la solidarité sur Calais. C’est en partie chose faite.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s