Steenvoorde : Terre d’errance Steenvoorde monte en puissance

La Voix du Nord – dimanche 22.02.2009

Terre d’errance Steenvoorde monte en puissance

Damien Defrance a redit la «volonté farouche» qui anime les bénévoles de Terre d’errance Steenvoorde.

Ils n’étaient que cinq pionniers, au creux de l’automne. Jeudi soir, plus de cent personnes ont assisté à la première assemblée générale de Terre d’errance Steenvoorde, qui revendique cent cinquante familles adhérentes. Au pays des Géants, la mobilisation en faveur des migrants érythréens ne semble pas près de s’éroder.

PAR MARC LE TELLIER
hazebrouck@lavoixdunord.fr

Le centre social est bondé. En trois mois, depuis la « jungle » en lisière de l’aire de Saint-Laurent jusqu’au « home » constitué de trois tentes derrière l’église Saint-Pierre, Terre d’errance a parcouru un sacré bout de chemin. Cassel, et plus récemment Oudezeele, ont décidé d’apporter leur pierre à l’édifice. Les migrants peuvent désormais bénéficier de douches, au complexe sportif, dans les deux communes, en complément des vestiaires steenvoordois : « C’est une grande satisfaction, qui correspond à un besoin. La totalité des Érythréens y participe », expose Fabrice Duhoo, responsable du service.
Au fil des mois, Terre d’errance Steenvoorde s’est organisé en commissions : camp, douches, alimentation, laverie, vestiaire, infirmerie, nettoyage (entretien de la salle Saint-Joseph) et, dernière en date, apprentissage du français, mise en place il y a quinze jours. Cette dernière peut paraître incongrue, dans la mesure où la plupart des candidats au passage en Grande-Bretagne parlent couramment anglais. Elle revêt en fait un intérêt double : en cas de déprime, de tentative de départ ratée ou de passage d’un être cher, le cours permet de « penser à autre chose » pragmatiquement ensuite, les rudiments de la langue aident à comprendre les demandes d’asile.

Financièrement, soulagée par une pluie de dons en matériel (palettes, électroménager, tente, duvets, vêtements…), l’association semble parée à affronter le semestre à venir. Après deux mois et demi, elle dispose d’environ 3 000 E. Les dépenses, a rappelé Bernard Quaghebeur, concernent en majorité l’aménagement du camp et de la salle Saint-Joseph. En cas de coup de dur, elle peut compter sur le maillage associatif. Suite à l’incendie qui a ravagé une tente le 29 janvier, Marchons ensemble, vivons ensemble (Saint-Sylvestre-Cappel) a remplacé l’équipement.

Les bénévoles ont annoncé un concert au profit des migrants le 4 avril à l’église Saint-Pierre, ainsi que la création d’un site internet retraçant le parcours des érythréens. À Steenvoorde ou ailleurs (lire ci-dessous), Terre d’errance a encore une foule de projets à mener… •

> Le conseil d’administration : président, Damien Defrance vice-président, Bertrand Lener secrétaire, Bernadette Pladys secrétaire-adjointe, Claire Lejunter trésorier, Bernard Quaghebeur trésorier-adjoint, Pascal Ryckebusch Lucienne Baert, Stéphanie Bever, Céline Cardon, Fabrice Duhoo, A. -M. Defrance et Sébastien Laporte.

Source

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s