Amnesty International : « Les autorités françaises doivent ouvrir les yeux et protéger les migrants. »

A l’attention des membres du Parlement, représentants des circonscriptions des régions de Haute Normandie, Basse Normandie et Nord Pas de Calais.

Madame, Monsieur,
Depuis la fermeture du camp de Sangatte, les exilés continuent à affluer dans la région, poussés par une politique européenne qui crée les conditions de leur désorientation tandis que les responsables politiques les ignorent.
A diverses reprises, M. Hortefeux a affirmé que les exilés présents sur le littoral de la Manche et la Mer du Nord ne demandaient pas l’asile et relevaient de l’immigration illégale .Le travail d’enquête et de terrain réalisé de mai à juillet 2008 par les membres de la Coordination française pour le droit d’asile (CFDA) révèle une toute autre réalité.
Les exilés des différents campements sont principalement des Afghans, des Erythréens, des Irakiens, des Iraniens, des Soudanais et des Somaliens, c’est-à-dire originaires de pays où il est légitime que les violences suscitent l’exil. Les chiffres officiels montrent que, si ces exilés demandaient l’asile, une grande partie d’entre eux auraient un espoir raisonnable d’être reconnus réfugiés ou protégés subsidiaires
La plupart des exilés continuent de manquer cruellement d’informations sur la procédure d’asile et sur ce qu’ils peuvent espérer à son issue ; depuis la parution du rapport « La loi des ‘jungles’ – La situation des exilés sur le littoral de la Manche et de la Mer du Nord », la procédure s’est même compliquée pour celles et ceux qui recherchent une domiciliation dans le Pas-de-Calais.
A l’instar de la CFDA, je reste très préoccupé des conditions matérielles auxquelles les exilés sont confrontés chaque jour et je rappelle que ces derniers doivent pouvoir bénéficier de structures d’hébergement adaptées afin de respecter leur dignité et de ne pas les exclure de la protection des droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels.

Je vous demande d’intervenir de façon à ce que des mesures soient prises, sur la base des recommandations jointes, pour que cessent les violations des droits de ces migrants.

Amnesty International France

Les autorités françaises doivent ouvrir les yeux et protéger les migrants.

Soutenez le travail des membres d’Amnesty International France et de la Coordination française pour le droit d’asile,
SIGNEZ la pétition qui sera remise à l’ensemble des députés et sénateurs des régions concernées.

Source

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s