Calais : Le collectif C’Sur se dit déçu par ce premier conseil des migrants

Aider les migrants c’est pas simplement leur donner à manger
Article de Nord Littoral, jeudi 25.09.2008,

Natacha Bouchart souhaite que le quai de la Moselle devienne plus propre.

« Quand je suis sorti du conseil des migrants, j’étais très en colère» , concède l’abbé Jean-Pierre Boutoille.
Nous avons clairement le sentiment que Natacha Bouchart n’avait pas préparé cette réunion dont elle avait pourtant fait un thème de campagne. » L’un des porte-parole du collectif C’Sur estime que le maire de Calais n’avait que deux mots à la bouche : « La propreté et l’appel d’air.»

Un leitmotiv qui agace Monique Delannoy (Belle Étoile) : « À pa rtir du moment où on les laisse manger leur gamelle par terre, je trouve particulièrement indécent de leur demander de mettre un papier à la poubelle.
– Surtout quand on demande depuis des années des poubelles, des points d’eau ou des WC1. Le lieu lui-même du quai de la Moselle n’est pas propre puisque c’est un terrain vague », ajoute Jean-Pierre Boutoille.

« La population n’est pas hostile aux réfugiés »
Le porte-parole du collectif rapporte que Natacha Bouchart recevrait des plaintes de Calaisiens : « C’est faux. La population n’est pas hostile aux réfugiés. Elle est indignée par le sort qui leur ait réservé. Même le quartier du Virval n’est pas contre les réfugiés, mais veut préserver sa tranquillité. Les habitants de la rue Anatole-France ne se plaignent pas des douches, ceux de la rue de Croix ne se plaignent pas des vestiaires. » Monique Delannoy, la trésorière de la Belle Étoile, en veut pour preuve « le nombre de chèques que je reçois de la part des Calaisiens ; des petites sommes de 10, 20 ou 30 euros qui montrent bien que les Calaisiens ne sont pas indifférents aux migrants ».
Quant à Francis Gest (également porte-parole du C’Sur), il balaie d’une main l’argument récurrent de la crainte de l’appel d’air : « C’est d’une grande mauvaise fois. Il s’agit de regarder ce qui s’est passé av ec les Kosovars. Aujourd’hui, il n’y en a quasiment plus. Tout simplement parce que chez eux ça va mieux. Pourtant on donne encore de la soupe ! Le jour où la situation géopolitique sera améliorée et où l’Angleterre ne sera plus ce pseudo eldorado, il n’y aura plus de migrants à Calais. En attendant ils sont là, et il ne faut pas les rendre invisibles. »

L’intégralité du conseil s’est tenu comme si l’action des bénévoles se cantonnait à la distribution de nouilles à la sauce tomate et que tous les exilés voulaient gagner l’Angleterre coûte que coûte.

De plus en plus de demandes d’asile
Au grand dam de Jacky Verhaegen (Secours catholique) : « Les demandeurs d’asile sont de plus en plus nombreux. On a connaissance d’une dizaine de nouvelles demandes chaque mois, mais la tendance est à l’augmentation. Le problème c’est la domiciliation. Le Secours catholique comme la Belle Étoile n’ont jamais eu l’agrément. Jusqu’à il y a une quinzaine de jours, la préfecture fermait les yeux et acceptait qu’on domicilie les demandeurs d’asile. Dorénavant ce n’est plus possible. Le SAUO d’Arras est la seule structure habilitée. On ne peut pas tous les domicilier là-bas. Ça ne pourra pas durer. » À ce niveau, Calais constitue une énième exception dans le droit français. La sous-préfecture de l’arrondissement de Calais est la seule sous-prA 9fecture française à ne pas accepter les demandes d’asile ! Il faut se rendre à la préfecture, à Arras, à des horaires très précis.

Malgré tout, le collectif assistera à la prochaine réunion du conseil des migrants. « La seule avancée de cette assemblée, c’est qu’on a ouvert le dialogue, il faut maintenir ce conseil », insiste Jean-Pierre Boutoille, avant que Catherine Bourgeois ne conclue : « Le plan grand froid sera à l’ordre du jour. Nous voulons anticiper pour ne pas nous retrouver dans la même situation que l’hiver dernier ».
A. TH.

Trois WC de chantier ont été installés sans autorisation samedi quai de la Moselle par Salam. Lors du conseil des migrants, Natacha Bouchart a annoncé qu’elle financerait la location des sanitaires. C’est la seule avancée de cette première réunion.

Nord Littoral

Publicités
par Association Terre d'Errance Posté dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s